La météo coûte 147 millions d’euros au rayon liquides au premier semestre 2016

Selon IRI et Climpact-Metnext, la météo a fait perdre plus de 200 millions d’euros aux PGC durant le premier semestre 2016. Les boissons, sans exception, sont de loin les plus touchées.

Il n’y a pas que le moral des Français qui est touché par la météo. D’après les données d’IRI et Climpact-Metnext, le mauvais temps a eu un impact considérable sur les ventes de PGC en hypers et supers. Le panéliste estime à 212 millions d’euros la perte totale liée aux conditions climatiques. Si le phénomène s’avère moins marqué sur les trois premiers mois de l’année, il s’est emballé au second trimestre, notamment en juin. Sur ce dernier mois, le manque à gagner est de… 145 millions d’euros !

Particulièrement « météo-sensibles », les boissons concentrent près des trois-quarts des pertes avec 147 millions d’euros. Si les alcools ont mieux résisté, les familles « BRSA et eaux » ainsi que « Bières et cidres » ont été particulièrement pénalisées (cf. tableau ci-dessous).

Et pour ternir encore le tableau, IRI et Climpact-Metnext rappellent à juste titre que la météo avait été favorable en juillet et en août 2015. Ce n’est donc pas grâce à un ciel clément cet été que le redressement du rayon pourrait se produire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *